SFR vire son directeur du déploiement après avoir promis de fibrer toute la France

 

Pourtant entre les mains  d’Altice, SFR  ne  cesse de connaître des complications en interne. Rien ne va ces  temps-ci  pour  la  marque  au  carré rouge qui, après s’être séparée de son directeur général Michel Paulin en début de mois, assiste aujourd’hui   au   départ   de  son  directeur  du déploiement     du     réseau      fibre,      Thierry Vanderaspoilden. Un mise  sur  le  carreau  qui aura pour sûr  de  lourdes  conséquences  pour SFR !

 

Beaucoup pensaient au départ que les choses iraient en s’arrangeant pour SFR suite à son rachat  par  le géant Altice. Il semble que ce soit le cas à la vue des multiples actions qui sont menées par l’opérateur en vue d’offrir toujours plus de contenus à ses clients. Création de  la  chaîne  Altice  Studio,  acquisition  des droits TV de la Champion’s League, … les belles opérations sont nombreuses.

Toutefois, derrière ces actions se cachent en réalité des  problèmes   en   interne   qui   perdurent   depuis quelques semaines. La marque, qui a déjà dû faire face au   départ   de   son   directeur   général   Michel Paulindébut septembre, vient aujourd’hui mettre sur la touche celui qui devait  contribuer  au  déploiement massif de son réseau de fibre optique dans l’hexagone.

 

SFR : fibrer toute la France, un défi finalement impossible ?

 

Comme le font savoir nos confrères tricolores   d’Univers   Freebox,  le   co-fondateur   d’Altice,   Armando Pereira, a pris la soudaine décision de mettre à la porte le directeur du déploiement de la fibre  de  SFR  à savoir Thierry Vanderaspoilden. Une mise à l’écart pour le moins étonnante mais  qui  pourrait  se  justifier de la façon suivante.

Il y a quelques semaines, la marque au carré rouge avait déclaré  vouloir  implanter   la   fibre   partout  en France d’ici 2025. Un souhait de  développement  fort  ambitieux, qui   laissait   ainsi   sous-entendre   des investissements colossaux de la part de l’opérateur quant au fait de  déployer   au   maximum   le   réseau FTTH.

Les objectifs étaient donc clairs, nets et précis. Pourquoi alors se séparer si subitement du  directeur  à  la tête de ce chantier ? Possiblement parce que SFR n’est peut-être finalement pas en mesure de  tenir  ses engagements et ainsi déployer la fibre optique partout  sur   le   territoire   national. Des   promesses   non tenues, qui pourraient bien lui causer du tort !

De ce fait, l’opérateur aurait alors pris la décision de virer Thierry  Vanderaspoilden  lorsque  celui-ci  lui  a annoncé que le défi s’annonçait comme étant tout  bonnement  irréalisable. C’est  en  tout  cas  l’une  des réelles vraies explications qui peut être donnée à ce moment précis. Dans tous les cas, cela n’est en  rien rassurant pour SFR qui risque non seulement de voir son projet de déploiement de la fibre  être  ralenti  et en parallèle, voir son image de nouveau être impactée.

 

gallery/sfr1(23)(1)