Microsoft abandonne Windows Phone

 

 

 

 

 

Trois ans après son lancement, le système d’exploitation pour smartphones Windows Phone 8.1 est arrivé en fin de support. Effaçant ce  qui  restait  de l’ADN de Nokia dans le corps de Microsoft.


 

 
 

Windows  Phone  8.1,  c'est  fini : Microsoft  a  annoncé  la  fin  du  support   de   la   dernière   version

de son système d’exploitation mobile. En clair : si vous êtes l’un des (rares) utilisateurs de l’OS mobile

de Microsoft, votre appareil ne connaîtra  plus   aucun   correctif   de   sécurité, de   mise   à   jour   de

fonctionnalités, etc. Microsoft tire ainsi un trait sur l’intégralité de sa stratégie mobile  passée. Et  tente

d’oublier l’impossible digestion de Nokia.

 

7 ans de malheurs

 

Comme Gizmodo  le  rappelle,  l’histoire   des   OS   pour   smartphones   modernes   chez   Microsoft

commence en 2010 avec Windows Phone 7. Si l’histoire de Windows   mobile   commence   en   2000

avec des versions basées sur un noyau Windows CE, c’est bien la   version   Phone   7   qui   marque

l’entrée de Microsoft dans la compétition face à Apple et Google.

 

La dernière itération de Windows Phone remonte à 2014 : baptisé Windows   Phone   8,  ce   système

était une évolution majeure mais la cause n’a jamais pris, notamment à cause du fait de l’impossibilité

pour les utilisateurs de la génération précédente, WP7, de réaliser une quelconque  mise  à   jour.  En

fragmentant ainsi son petit marché, Microsoft a endossé le rôle de lâcheur pour nombre d’utilisateurs

de WP7, un geste qui a conduit nombre d’utilisateurs à passer à « l’ennemi ».

 

La stratégie schizophrène qui combinait vente directe sous la marque Lumia et partenariat  avec   des

industriels (Acer, HTC, ZTE, etc.) a finalement handicapé les volumes de ventes faces aux  stratégies

claires d’Apple et Google – le premier fait tout, le second délègue presque tout, les   Nexus   et   Pixel

servant uniquement de références.

 

Windows 10, OS à tout faire… vraiment ?

 

 

En abandonnant son dernier OS Mobile, Microsoft ne se  retire   pas   tout   à   fait   du   marché    des

smartphones : l’entreprise de Redmond dispose toujours de Windows 10. Le système de   bureau   de

Microsoft peut en effet fonctionner sur des téléphones mobiles et se transformer   en   PC   « normal »

quand on le relie à un écran - comme le HP Elite X3. Les terminaux mobiles   qui   fonctionnent   sous

Windows 10 sont cependant rares, professionnels et chers. Pas de quoi relancer l’entreprise  dans  le

monde des smartphones.

 

Et son retour est d’autant plus compromis que des  spécialistes   comme   Samsung   commencent   à

mettre au point des surcouches d’Android capables   de   transformer   un   smartphone    en   PC   de

bureau une fois branché à un écran.

 

 

gallery/windows phone