Orange bat le record de débit 4G en                     atteignant 500 Mbit/s

 

 

 

L’opérateur vient de battre le record de débit mobile à Villefranche-sur-Saône. Du jamais vu sur le terrain en France en 4G+.


 

Villefranche-sur-Saône est devenue aujourd’hui la ville la plus rapide de France en 4G+. Orange vient

d’y battre tous les records en atteignant les 680 Mbit/s de débit théorique et plus  de   500   Mbit/s   en

conditions réelles. Un déploiement hors norme effectué  auprès  de  13   antennes   qui   étaient   déjà

installées dans la commune de 5000 habitants, à proximité de Lyon. 

 

« L’idée était de voir jusqu’où nous pouvions aller en 4G/4G+ avec les mêmes  ressources  physiques

mais en utilisant de nouvelles méthodes pour optimiser le débit »,  explique Nicolas  Roy,  le  directeur

technique réseaux et services d’Orange France, juste avant le lancement. Pas de nouvelle  bande  de

fréquence donc ni d’augmentation du spectre. Trois porteuses ont  toutefois  été  agrégées  avec  une

largeur de bande maximale, à savoir 10 MHz en 800 MHz, 20 MHz en 1800 MHz et 20  MHz en  2600

MHZ.

 

Avec les technologies de la future 5G

 

Pour atteindre un tel niveau de rapidité, il a aussi fallu  jouer  sur  le  matériel  radio  en  déployant  du

MIMO 4X4 (quatre  antennes   en  réception  et  en  émission)  et  du  256  QAM,  une   technique   de

modulation de l’amplitude du signal. Le  test  a  été  réalisé  avec  un  smartphone   Sony   Xperia   XZ

Premium , le   seul  smartphone  du  marché  commercialisé   par  Orange  qui  intègre  le  processeur

Snapdragon 835, capable de supporter jusqu’à quatre bandes de fréquence  et  dont  le  modem  LTE

est équipé de quatre antennes.

 

Les habitants de Villefranche-sur-Saône qui  possèdent  cet  appareil  peuvent  espérer  atteindre   un

débit descendant de 500 Mbit/s. « Cette avancée ne bénéficiera pas seulement aux abonnés  équipés

d’un smartphone compatible », souligne Nicolas Roy. « Elle va libérer de la bande  passante  pour  les

autres donc tout le monde en profitera au final ». Pour Orange,  c’est  naturellement  l’occasion  d’une

démonstration de force mais pas seulement. Le MIMO 4X4 et  le  256  QAM  seront  utilisées  pour  la

future 5G. C’est donc aussi l’occasion de s’y préparer.

 

Pour le moment, l’opérateur historique n’a pas prévu de généraliser cette montée en gamme de la 4G

ailleurs en France. Il n’annonce aucun calendrier non plus à ce sujet contrairement à ses  concurrents

Bouygues Télécom et SFR*. Rappelons  que  Bouygues  Telecom   avait   été   le   premier   en   2015

à agréger trois bandes de fréquence pour  dépasser  les   300  Mbit/s. SFR  avait  suivi  en   2016   en

atteignant à Brest les 337,5 Mbit/s. Au mois de mai dernier,  ce dernier opérateur a annoncé  que  221

villes et 14 agglomérations pouvaient déjà accéder  à  de  telles  vitesses. Il  comptait  passer  au  500

Mbit/s à partir de 2018. Orange vient de lui griller la politesse.

 

gallery/7b5f9c0ff5f566fe1825819547